Patalevain : première entrevue

La patron admet des irrégularités

Dimanche 5 juin 2022, par cnt31 // Actualité

Trois travailleuses sont en conflit avec leur ancien employeur, la boulangerie-pâtisserie « bio & solidaire » Patalevain-Patatisse à Toulouse (impayés de salaires, multiples entorses au droit du travail...).

L’employeur refusait de rencontrer le syndicat CNT Industries & Services de Haute-Garonne en vue de résoudre le conflit à l’amiable. Le syndicat avait donc été contraint d’organiser un piquet syndical le samedi 21 mai 2022, pour informer la clientèle et inciter l’employeur à respecter le droit du travail. Suite à cela, l’employeur a accepté une première entrevue.

À cette occasion, nous lui avons fait part des entorses au droit du travail que nous avons constaté ainsi que des préjudices subis par les ex-salariées. L’employeur a admis une partie des irrégularités présentées, ce qui peut laisser présager une résolution à l’amiable du conflit.

Le syndicat a donné un délai de 15 jours à l’employeur pour proposer la date d’une prochaine entrevue afin de préciser les conditions de règlement des irrégularités.

Nous espérons que les négociations continueront sur la même lancée positive, dans l’intérêt de toutes les parties.

Voir aussi : Patalevain : stop aux abus patronaux !

Communiqué maquetté

Post-scriptum

Malheureusement, au moins jusqu’au 19 juillet 2022, le conflit n’est pas encore résolu, l’employeur refusant encore de se mettre en conformité avec le droit du travail. Pour en savoir plus, lisez : Patalevain : les abus patronaux continuent !, et Appel au boycott de Patalevain & Patatisse.

P.-S.

Vous pouvez partager cet article via les réseaux sociaux informatiques libres et fédérés :